Se mouvoir, s’arrêter, s’afficher dans l’espace public : les stratégies de mobilité des Algéroises

samedi 28 novembre 2020

Bien que l’espace urbain algérien soit régi par les normes de genre, les femmes sont bien présentes et leurs pratiques de l’espace public sont en constante évolution. Loin des clichés qui les cantonnent à l’espace domestique, leur usage de la ville est complexe : un équilibre permanent entre la nécessité de rendre des comptes à un ordre patriarcal très marqué et une liberté de plus en plus affirmée. Les femmes sont présentes et évoluent dans la ville au quotidien selon des règles tacites et souvent invisibles. Dans une quête permanente de liberté, nombre d’entre elles mettent en place des stratégies d’évitement et des mécanismes d’appropriation de l’espace qui, tout en se conformant aux attentes de la société, permettent de les subvertir. Palier par palier, du foyer au centre-ville, adaptant leur identité aux normes mouvantes des lieux où elles évoluent, elles accèdent ainsi à la ville, tantôt sans remettre en question les codes de la société et tantôt en les bousculant. Photographies de Khadidja Markemal.

Voir en ligne : du Forum Vies Mobiles

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.